Écuries de la Reine

Ajouter aux favoris, modifier, noter ? Connectez-vous →



Partager

Le lieu

Construites en 1671-1672 sur les plans de L. Le Vau (1612-1670) pour abriter les chevaux du roi, ces écuries devinrent celles de la reine dès 1682 lorsque furent mises en service les monumentales écuries situées sur la place d’Armes.

Elles servirent aux chevaux de Marie Leszczynska puis de Marie-Antoinette jusqu’à la Révolution. C’est alors que, transformées en prison, elles furent le théâtre du massacre de 13 détenus le 9 septembre 1792. Elles devinrent ensuite caserne et appartiennent depuis 1968 au ministère de la Justice.

Le beau portail du no 12 rue Carnot est le seul vestige d’un hôtel qui fut remanié par l’architecte F. J. Bélanger (1745-1818) pour le comte d’Artois en 1773. Ce dernier n’était que locataire et y avait installé ses gardes.

Les bâtiments ont été beaucoup transformés par la suite. Au no 1 de la rue Carnot (actuellement une école) se trouvait l’hôtel des Noailles, gouverneurs de Versailles, famille à laquelle le marquis de Lafayette appartenait par son mariage.

C’est là qu’investi du commandement de la Garde Nationale, il vint se reposer le soir du 5 octobre 1789 alors que la foule venue de Paris était prête à envahir le château en vue de ramener la famille royale à Paris.

Par otversailles le - Modifié le - Signaler une erreur - © OT de Versailles
Commentaires